/

 

Notre existence est-elle logique ? J'ai beau chercher, il y a de nombreuses choses qui m'échappent. Pourquoi sommes-nous loin des gens que nous aimons ? Toujours dans l'attente de retrouvailles qui, il faut l'avouer, sont généralement éclatantes de bonheur. Mais ensuite, il y a le départ. Alors c'est vrai, c'est officiel : rien ne dure donc jamais ? Je déteste les départs. A chaque fois, j'ai l'impression qu'il y a une part de moi qui s'en va. Je ne sais pas ce qui est le plus dur, être celui qui reste ou celui qui s'en va...

Il y a une question qui perdure, qui me taraude, qui me titille : que se passerait-il si, d'un seul coup, tout le monde était heureux en même temps ? Il se peut que ce soit la fin. Plus de demande, plus de besoin, l'économie qui s'écroule. Mais qu'importe, puisque nous serons entourés de gens qui nous aiment, et que nous aimons. L'apocalypse ? Probablement, car, en définitive, apocalypse signifie révélation.

On dit parfois que le bonheur constant en deviendrait presque lassant. Je ne suis pas de cet avis. L'épanouissement personnel, l'harmonie, la satisfaction, mais qui refuserait ça ? Il semblerait que le bonheur fasse peur, car tout paraît trop beau, et qu'on se retrouve à attendre patiemment l'instant où notre univers s'écroulera. Vous avez remarqué que les séries à succès sont celles qui usent et abusent de leur côté dramatique ? Quand un personnage meurt, le taux d'audiences explose ! Comment expliquer cela ? Avons-nous à ce point le goût du drame ? J'espère sincèrement que non.

Le bonheur est l'ultime signification de tout.